Une Nocturne avec Francis

Un jour Francis annonce :

– « j’organise une nocturne au fort de Bellegarde, col de Panissars le 3 aout 2020 ! »

-« Ok mais c’est un lundi ? »

-« Oui mais… »

-« Mais quoi ?? » (Suspense)

-« Ce sera  la pleine lune! »

– » Super! »

Un sms confirme le covoiturage: « Rendez-vous  au mas sable » « quoi? » « Non, Mas Sabole, aah » (il faut dire que les sms font comme ils veulent et bien sûr on ne se rend compte de leur décision que quand c’est parti.)

Arrivé au parking du fort, Francis est prêt, cartes en main, l’œil malicieux et la voix guillerette rien qu’à l’idée des moments qu’il se propose de nous faire vivre.

 Il faut dire que ce fort est comme tout fort qui se respecte : situé en haut et qui dit haut dit aussi bas, sur un terrain qui se doit d’être des plus accueillants pour un ennemi potentiel. Pourtant nous ne sommes pas de valeureux guerriers belliqueux !?

Et il ne peut s’empêcher de préciser, de plus en plus malicieux, qu’il va falloir être prudent car il y a d’anciens blockhaus à la frontière espagnole ainsi que des trous, des escaliers qui mènent à des souterrains…etc. Ah c’est comme ça ! Je mets mon bandana, ma lampe et  je deviens Rambo …vieillissant bien sûr mais quand même !

Les cartes sont distribuées. Alexia, Magalie, Mumu et Sandra partent chacune à leur tour pour une CO qui se doit d’être individuelle !!  Hum ! pour combien de temps ? Je les connais celles-là, ça ne va pas durer ! La pratique solitaire  va devenir solidaire. En groupe c’est tellement mieux.

C’est parti. De la Balise 2 à 3 suivre un fossé et c’est en bas, facile !? Ben le Rambo il s’est calmé, redevenu Christian et il a slalomé comme il a pu  entre les ronces, arbres couchés et autres  obstacles. Mais pas tout seul car le Lode était dans le même guêpier. On la trouve enfin.

Après ça enchaine… « Chaine », Lode va garder un souvenir marquant de ce genre d’obstacle .Francis avait tout organisé pour nous ralentir :

Un peu plus tôt, alors que j’arrivais à la balise 2, sur un départ de piste dans le coude d’une petite route, concentré sur ma carte, j’ai entendu un bruit ! Je me suis retourné et je vis Lode les mains posées entre les genoux et le nombril (c’est à dire là où un brave homme est sensible) en train d’effectuer des pas de danse sur la route en insultant copieusement une chaine qui barrait l’entrée de la piste . Il faut dire que quand Lode est lancé, c’est quelque chose. Premier réflexe, je ris un bon coup et  je pose la question « Ça va  ??? » Et aussitôt  je m’éloigne sans attendre la réponse. Le Lode pourrait bien ne point apprécier cette forme d’humour.  

La nuit est tombée et les lampes ballaient le terrain. Au-dessus de moi je vois 4 lampes plutôt statiques. Et une Étoile filante qui monte, marque un temps d’arrêt à la balise, et repart dans la nature boisée. Ça c’est le Fabien.

En montant je guette les 4 lampes, elles vont surement me faire le spectacle de la nuit des Étoiles filantes, le feu d’artifice, partir à donf dans tous les sens ….crois le!  C’est plutôt la voie lactée paisible, tranquille, cool …Les filles quoi !! Je vous l’avais dit. Groupir !!

Une tente posée sur le chemin qui devait me mener à la 12 me fait prendre une autre sente et au bout d’un certain temps que deviens l’orienteur? Sûr de lui ? Non ! Mais sûr de ne pas être au bon endroit  … Francis est dans le coin et il me remet dans le droit chemin. On se retrouve à la borne 570  (voir la photo) et il est fort possible que l’on soit les seuls à voir la lune dans toute sa splendeur.

Ensuite direction les fortifications qui se dressent devant moi. Après réflexion je pense que je vais les contourner. Ça continu. Monter, cheminer entre quelques obstacles sournois et soudain ! Que vois je, qu’entends-je ?? 4 lampes qui caquettent allègrement et qui reviennent à ma rencontre. Encore les filles qui font le circuit à l’envers (le leur était un peu plus court. Hum !!Bof !!) Pour débaliser…Elles sont motivées.

Quelques escaliers, tunnels, fosses et épines plus loin je retrouve le groupe  devant une bonne bière offerte  par Lode (pas rancunier) et sa famille.

Les filles se disent prêtent  à organiser une CO d’ici  la fin de l’année  .Elles vont pouvoir être ensemble sans se faire chambrer.

Je me répète. Il est bien ce club !!

Merci Francis

Christian FERCHAUD

Print Friendly, PDF & Email