Compte rendu de la CO Montpellier par Karine

We de co sur Montpellier

 

le programme de ce week end organisé par l’AMSO34 était 2 sprints le samedi et une longue distance le dimanche. L’idéal pour faire découvrir Montpellier aux enfants.

Nous voilà donc partis samedi matin. Au départ, nous croisons John qui a aussi décidé de participer aux 3 courses et notre ami catalan Carl.

Le principe du sprint était le suivant : une première course à l’issue de laquelle est établi un classement puis une seconde course en chasse. Nous sommes inscrits sur la moyenne distance, et mettons environ 15mn sur le premier sprint. Le lieu est sympathique et la météo clémente. Nous pique niquons entre les 2 épreuves, le temps que les organisateurs calculent les heures de départ pour la seconde course.

C’est Aurore qui a terminé la mieux placée de nous 3, suivie à 30 secondes par son frère et 2mn20 de plus pour moi (mais 3 coureurs intercalés). Devant Aurore, il y a toute la famille Delhotal, le podium est inaccessible ! Sur le circuit court, John oublie une balise et reviens la chercher ce qui lui fait perdre beaucoup de temps. En seconde manche, Aurore craque complètement, se fait doubler par Vincent et 2 concurrents et tremble que je ne comble mon écart, mais non, elle gardera 1mn20 sur moi.

Nous finissons la journée en nous promenant dans Montpellier et ses rues animées en cette période de soldes.

 

Le dimanche, nous apercevons John au départ, mais pas de trace de Olivier, Nicolas et Caroline égalements inscrits. En regardant les horaires de départ, nous voyons que Olivier et Nicolas ont été plus matinaux que nous et qu’ils seront donc déjà au bar pour l’apéro à l’heure où nous découvrirons la carte.

Le départ est relativement fatiguant avec de longues distances. Entre les balises 1 et 2, j’ai la mauvaise idée de prendre la grande route droite : me voilà coincée dans le marché dominical, de plus, avec la circulation, impossible de traverser, je dois attendre patiemment le feu vert. Vincent aura la même mésaventure du feu trop long à passer au vert en fin de course. Nous butons également tous les 3 sur le tramway après la balise 2 (ce n’est pas évident sur la carte, mais il y avait 2 options : monter sur le pont du tramway et se taper les escaliers pour rescendre ou contourner pour rester à plat). Nous débattrons longtemps sur la meilleure voie qu’il fallait suivre. Mon estomac se soulève à proximité de la balise 5 : je suis dans la rue de la soif, ça sent la bière et … (qui dit buveur de bière dit besoin de vider la vessie). Les balises s’enchaînent sans souci mais la fatigue arrive et Vincent fait un pm sans s’en douter en passant de la balise 10 à la 12. Il sera déçu à l’arrivée de s’être tant donné pendant 1h30 pour un pm. Nous regardons les résultats des collègues avec un joli tir groupé de Nicolas et Olivier qui finissent sur le premier tiers et profitons de la météo pour un pique nique près de la balise 20 : il fallait la prendre par l’intérieur du parc et non l’extérieur (ou avoir de grands bras pour l’attraper au travers de la grille), en fin de course, nombeux sont ceux qui n’ont pas regardé la définition et se sont laissés prendre.

 

Karine


carte LD cartes sprint

Print Friendly, PDF & Email