Raid Taill’aventure 11 juin 2016

C’est à mon avis le raid le plus beau mais aussi le plus dur que l’on peut trouver à la journée.

Et une fois de plus nous n’avons pas été déçus, 2 équipes de côte 66 étaient présentes, Jérôme B et Olivier P, et Teddy V et Didier L.

Le départ se fait en bus, un trajet d’une trentaine de minutes pour aller dans le village de départ. Le raid démarre par une CO en relais, Jérôme et Teddy sont les premiers à s’élancer, pendant ce temps avec Olivier on parle tactique de course enfin pas longtemps car au bout de 9’ on annonce l’arrivée du premier et c’est mon Teddy qui se paye le luxe de coiffer tous les orienteurs chevronnés. Il me passe la 2ème carte et me voilà parti à mon tour, j’enchaine bien les balises et quand je termine mon parcours j’entends que l’on annonce que les catalans sont en tête. Et oui Olivier et Jérôme nous sont repassés devant, ils terminent premier de cet épreuve et nous 2ème (on voulait arrêter là le raid mais ils n’ont pas voulu).

Nous voilà donc parti sur une CO suivi d’un trail et quel trail (D+800), main sur les genoux et regard dans les talons du partenaire pas le temps de regarder le paysage.

Le trail terminé, on enchaine par une CO sur photo aérienne, je fais un mauvais départ et je suis obligé de revenir au départ, on tombe sur Jérôme et nous décidons de faire alliance pour cette épreuve.

On oublie une balise optionnelle que l’on va chercher vers le milieu du parcours, au final elle nous coute plus de temps qu’elle nous en rapporte.

En effet l’originalité de ce raid est qu’il y a un parcours obligatoire souvent balisé et ils rajoutent des balises optionnelles qui permettent de gagner du temps ( ou d’en perdre si on jardine car tout est en orientation).

La suite se fait en VTT avec 3 balises optionnelles que l’on prend, on joue le classement avec Teddy.

La suite est un petit trail pour aller au départ d’une via ferrata, (super belle).

On reprend les vélos et 2 balises optionnelles plus loin on se retrouve au départ d’une CO au score, une partie dans un village et l’autre sur carte IGN. Depuis le début on se doute que cette épreuve va être déterminante pour le classement général.

Et là la galère commence pour moi, entre hypo et coup de chaud je finis l’épreuve à la rue. Je prends le temps de me restaurer et après plusieurs tentatives j’arrive à repartir pour du VTT balisé ce qui me permet de récupérer.

La fin du raid a été très dure et c’est au bout de 8h53 min que l’on franchi la ligne d’arrivée. Jérôme est déjà là, il a du abandonner laissant Olivier finir tout seul.

L’autre particularité du taill’aventure est que l’on poinçonne à l’ancienne, avec des pinces. Du coup aucune idée de notre classement et ce n’est que 1h30 après que l’on a appris que nous étions 3ème… ; un vrai exploit pour nous et une grande fierté de finir  à cette place sur ce raid.

Olivier a terminé en 9h59 et peut être rassuré sur sa condition physique, quand à Jérôme je ne doute pas que nous le reverrons rapidement sur une autre épreuve.

Didier

Print Friendly
Publié dans A la une, Compétition, Course d'orientation | Laisser un commentaire

Samedi 4 juin 2016 étape finale de notre challenge O’xurit.

Ca y est, je vais enfin pouvoir courir sur une étape d’O’xurit cette année. Pour la peine je me suis réservé la meilleure, la Cerdagne !

On arrive sur place avec 10 degrés de moins qu’en plaine et des orages de grêle sont prévus ; ça commence !

Je me dépêche de prendre le départ, Philippe a décidé que s’il y a orage, il stoppe l’épreuve ; moi, une fois parti je ne m’arrête plus…

Prise de carte, lecture rapide (trop) et départ plein pot, plein sud par la route. A l’attaque du premier poste je me décide quand même à sortir mon marqueur pour tracer mon circuit. Je m’aperçois que j’ai déjà dépassé le poste 23 que j’aurais peut-être mieux fait de prendre, tant pis.

Premier poste, 34, première erreur, je me précipite et perds 20 secondes. Ensuite tout s’enchaîne bien jusqu’au poste 15 mais la remontée depuis la 36 est difficile. D’habitude je ne m’entraîne pas, mais là ça fait 1 mois que je n’ai rien fait à cause d’une entorse cheville, c’est dur !

Au poste 16, je cafouille, je n’aime pas cette zone, je n’arrive pas à lire le relief et je ne trouve pas la carto très claire (ce n’est pas la première fois, j’ai déjà couru dans cette zone). La 14 facile, mais à l’attaque de la 21 je déraille, mauvaise sortie de poste, mauvaise lecture de carte (je devrais monter vers un sommet)…du coup je vais reconnaître un éperon rocheux sachant pertinemment que ce n’est pas là (normalement). Et oui, normalement, car notre hôte c’est trompé à la pose et a placé le poste justement au pied de cet éperon mais je ne la vois pas !

Du coup je me réoriente, et, avec Vincent qui me rejoint, nous récupérons Jacques qui cherche désespérément le poste au bon endroit. Après 2 minutes de recherche à reconnaître tous les points rocheux de la zone, je laisse tomber et m’oriente vers la 13.

Je passe à côté et me laisse attirer par un marquage de ski de fond orange fluo, pas du tout au bon endroit ; un demi-tour et un juron plus tard j’enchaîne la 12,28 et la 26 sans problème. J’aborde la 27 sans savoir par où attaquer, au feeling, du coup je jardine un peu trop tôt et pour ne pas y perdre trop de temps je décide de tracer jusqu’à la piste pour attaquer de là. Ce n’est pas « beau » mais ça paie.

Ensuite tout roule jusqu’à la 23 mais le temps passe et je laisse la 24 qui me fait remonter pour redescendre pour « seulement » 2 points.

J’enchaîne la 23, la 17 et la 31 sans problème mais ça descend et ça m’inquiète et en plus il pleut fort.

A la sortie de la 31, ma carte est pliée et mouillée, je sors par l’ouest pensant que la piste au nord redescend à proximité. Finalement je déplie la carte et me rend compte que je pense mal. Il reste 5 minutes et dans la précipitation je prends une seconde décision pas meilleure que la première, remonter au nord dans le vert 4.

Je sors enfin des sapins à 4 pattes et compte atteindre l’arrivée et pointer la 18.

Jean-Claude me talonne, en passant j’aperçois Karine et son fils Vincent qui poinçonnent…la 21 !

M… elle est vraiment mal placée mais j’ai du bol, je poinçonne aussi puis 18 et arrivé à 20 secondes de la fin du temps réglementaire, yessss !

Je laisse donc la 24, la 11 et obtiens la 21 par miracle. Est-ce que je porte réclamation ?

Merci au CCIO, Johan je ne te prendrai pas dans mon équipe de poseurs…ou alors stagiaire !

Fabien.

voir les photos du podium sur cette page : https://goo.gl/photos/Ruc5iwo4Uo7b7Znu5

trace_oxurit_lacalme_2016_fabien

Print Friendly
Publié dans A la une, Compétition, Course d'orientation | Laisser un commentaire

Raid o’cathare à Lavelanet

Sur la lancée du raid d’Agde, nous nous retrouvons en nombre à ce raid.

Il y a Jérôme Vimenet (qui pour l’occasion a changé de partenaire), Olivier et Jérôme Boube, et Teddy et moi même (didier).

Une fois de plus nous avons droit à un départ en vélo extrêmement rapide et il faut attendre la première bosse pour voir le peloton s’effilocher.

Nous faisons l’effort avec Teddy afin de rester au contact des 2 premières équipes, ce qui nous permet d’attaquer le suivi d’itinéraire et le canoë avec la tête de course.

A la fin du canoë, on enchaine avec un trail plat qui nous ramène à nos VTT.

Une première équipe se détache légèrement mais nous profitons du changement pour revenir au contact et repartir en suivi d’itinéraire avec le VTT.

Si jusque là les épreuves nous convenait bien, nous rentrons maintenant dans le vif du sujet avec un VTT’O qui nous fait monter, descendre, remonter, redescendre, reremonter, reredescendre (vous avez compris l’idée). Et là il y a des équipes partout difficile de savoir si elle vont chercher la balise 2 ou la balise 4. On croisera plusieurs fois olivier et jérome sans savoir ou ils en sont exactement.

Une fois cette épreuve terminée, on enchaine par une CO au score qui s’annonce comme le juge de paix (1h30 pour ramener une vingtaine de balises avec 10’ de pénalité par balise manquante).

Le début s’enchaine bien, arrivé en bout de carte on décide avec teddy d’en laisser 2 pour assurer les dernières, malheureusement on jardine sur la balise 40 que l’on ne trouvera pas au final mais qui nous oblige à laisser aussi la 38. La fin de la CO est un sprint pour essayer de ramener les dernières relativement faciles mais surtout pour rentrer dans les temps.

On dépasse de 1’25 et on laisse 4 balises (bonjour les pénalités).

Fin du raid, en discutant avec les équipes déjà arrivées on s’aperçoit qu’ils ont laissé aussi beaucoup de balises, le décompte sera important pour le classement final.

Les résultats tombent ………….. Nous terminons à la 2ème place, Jérôme et olivier à la 6ème place et Jérôme V à la 21ème

Didier.

Podium_Raid

Print Friendly
Publié dans Compétition | Un commentaire

O’XURIT BAIXAS le 28 mai 2016

Les 21 membres de l’association L’Elan de Canohès sont enchantés de l’ après midi passé en votre compagnie à Baixas.

Une nouvelle expérience pour nos membres qui sont tous prêts à recommencer sur un autre site.
Merci pour  l’ organisation, votre accueil, vos conseils,  vos explications votre patience. Même un rafraîchissement était prévu à l’arrivée.
La bonne humeur était communicative. Les rouges et les verts même combat……la balise en premier.
Un seul bémol, notre discrétion…… et oui nous quand on trouve on s’exprime fort et on chante.
Encore merci pour ce moment  convivial .
 Nous attendons avec impatience votre prochain planning
Cordialement
Gina Maury. Présidente de l’association Élan de Canohès
baixas (2)
DSC00154baixas (6)
WP_20160528_15_33_54_Pro (2)
baixas (7)
Print Friendly
Publié dans A la une, Compétition, Course d'orientation | Laisser un commentaire

2 Équipes « Cote 66 » sur le podium à AGDE !!!!

Dimanche 15 mai s’est déroulé le 11ème Raid de l’archipel et le club affiche 3 équipes sur 100 inscrites

Didier et Teddy , Diego et Delphine puis Vincent et moi.

Après un briefing rapide, nous avons été transportés en bus pour un départ « Énorme !!! », Teddy a démarré à plus de 20km/h suivi par Didier qui a même réussi à le rattraper et le tracter avec une corde pour la fin du Trail.

Notre objectif était plus raisonnable (finir dans les 10èr) mais emporté par la foule nous faisons un départ très rapide et j’essaye de garder en point de mire « Los débilos »(Didier et Teddy ) qui nous serve de « Lièvres ».

Objectif atteint pour la première épreuve, on arrive au canoë pas trop mal placé et avons les 1er à environ 200m devant nous. Le canoë (5km) démarre en pleine mer le long de la côte et nous devons rejoindre l’embouchure de l’Hérault, il y a un peu de houle et on se mouille un peu…

Canoë terminé, un petit Trail de 6km nous ramène à l’accueil où nous attend le vtt, une crampe apparait sur un adducteur (dû au canoë), je sais qu’il me faut continuer à trottiner pour qu’elle passe, s’arrêter ne sert à rien.

Et c’est parti pour 13km de VTT balisé quasi plat, ça va vite la transition est difficile….on croise même une équipe lors d’une boucle qui a déjà 7minutes d’avance sur nous.

On arrive à la CO (composé de 2 circuits), une carte pour 2, je prends mes responsabilités et je rentre bien dans la carte. J’enchaîne les 2 premières balises mais gros moment de doute sur la 3ème, en effet ce n’est pas précis, pas de définition donnée, le centre du cercle indique une falaise dans de la végétation dense sans savoir si elle est au dessus ou en dessous de la falaise. Des équipes nous rejoignent, cela m’énerve, je perds un peu mes moyens mais nous finissons par la trouver. Vincent prend le relais sur la carte, nous nous relayons et terminons bien cette section.

Dernière épreuve, il nous reste 1 km de VTT pour l’arrivée et sommes 3 équipes à partir en même temps, cela roule très fort, Vincent les double, ils accélèrent et je n’arrive pas à doubler, c’est le sprint final, j’arrive à rejoindre tous le monde sur les 100 derniers mètres, Vincent m’attend pour pointer l’arrivée…. C’est terminé 2h44 de Raid- Un raid très rapide !!!

On demande notre classement, ils ne savent pas , mais on se dit que l’objectif doit être atteint et que nous sommes dans les 10 premiers ?? On croise Didier et Teddy qui vont se doucher et qui nous annonce leur 1ère place. On va se doucher et à notre retour, bonne surprise, nous sommes 3ème en effet des équipes arrivées avant nous n’ont pas toutes les balises et sont pénalisées.

Super content !!!

Jérôme Vimenet

photosPodium

Print Friendly
Publié dans A la une, Compétition | Laisser un commentaire

2ième étape O’XURIT à COLLIOURE

Il fait déjà chaud quand j’arrive sur le lieu de départ de la course. Les organisateurs de COTE66 sont bien installés sur la promenade devant la plage principale de Collioure. Il y a beaucoup de monde mais pas pour participer à la course mais pour profiter de la beauté de ce petit port.

Le départ se fait au milieu de la foule qui déambule sur la promenade et il faut slalommer entre les gens pour aller chercher la première balise la 11 située au bout d’une jetée. Je traverse un bout de plage sous le regard ébahi des touristes allongés en maillots de bain sur le sable. Je remonte les petites ruelles pour aller chercher la 12 tout en réfléchissant à la suite du parcours. Je me rends compte que ce n’était pas une bonne idée de partir dans ce sens car il y a plus de balises de l’autre coté de la ville. Mais tant pis, il faut assumer ses choix et j’enchaîne donc sur la 18 puis la 21 sans aucune difficulté sauf que ça monte et ça descend et il fait de plus en plus chaud !!!

Je continue à monter pour aller vers le fort après avoir traversé de grands parkings. La balise 28 est au fond d’un énorme fossé et à l’entrée un monsieur me signale de m’arrêter car il y a quelqu’un au fond. En effet près de la balise il y a une dame qui satisfait à un besoin naturel !! En m’excusant, je lui dis que je dois poinçonner une balise et je passe !!!

Je ressort du fossé du mauvais coté et je dois faire tout le tour du fort pour trouver un sentier qui me rapproche de la 37. Je vais un peu trop loin et je dois revenir dans les broussailles pour trouver la balise. Et maintenant, que faire ? Les autres balises sont de l’autre coté et donc je descend en suivant la route principale pour traverser le parking du Douy et trouver la 22. C’est long mais ça descend !!

Ensuite course le long de la rivière asséchée, un petit bonjour à un troupeau d’ânes qui paissent tranquillement puis j’évite le premier embranchement de ruisseau qui mène vers la balise car il y a un mur qui empêche de monter sur la route. Je continue pour trouver le passage et revenir sur la route pour trouver la 38.

Puis retour sur mes pas le long de la rivière, rebonjour aux ânes !! puis montée par un passage sur la droite, suivre la vigne puis la route pour la 31. Pour ne pas traverser les vignes, je remonte sur la route pour faire le tour pour trouver la 23 et je continue toujours sur la route pour traverser un ruisseau par un petit chemin, prendre un chemin à droite pour monter la colline en bord de vigne : il fait très chaud et ça monte dur. Arrivé, en haut, je dois contourner une zone de ronces pour chercher l’arbre et la balise 32. je redescends par le chemin pour aller à la 24 tout en réfléchissant à la suite. Pour la 25 il y a un passage sous la voie ferrée par une ravine, mais cela ne me semble pas très net. Je préfère assurer et donc je passe sous la voie ferrée à gauche de la 24 et je traverse un ensemble d’immeubles pour descendre dans la ravine et la remonter jusqu’à la 25. Puis demi tour, pour refaire la ravine et tourner à droite pour aller sur la 27. Hélas, le portail avant un petit parc est fermé par une chaîne. Je fais donc demi tour et je passe faire la 16 pour ensuite remonter par le musée d’art moderne, monter l’escalier Ouf ! Ouf ! Pour trouver la 27. Je fais le tour du moulin à vent et vais chercher la 33 puis je monte en suivant le chemin vers la 34 . Demi-tour car le temps est trop limite pour aller faire les 2 autres 35 et 36. Quelle vue magnifique sur Collioure et la baie avec tous ces bateaux. Mais pas le temps d’admirer davantage, je descends par l’allée, traverse la route pour descendre chercher la 15. Ensuite je cours sur les quais puis dans les ruelles pour aller faire la 17 puis je remonte vers le château à travers les parkings : et ça monte encore !! pour aller à la 14. Je redescend par un petit sentier vers le port et je longe le terrain de pétanque en me faisant huer par les joueurs : je dois passer trop prés des boules !!!

Puis c’est le sprint final à travers la foule jusqu’à l’arrivée : et j’ai oublié d’aller faire la 13 car il me restait 4 minutes de temps !!

voir les photos ici : https://goo.gl/photos/PZmjhYrhAnn2zS2X7

IMG_20160525_0002

IMG_20160525_0001

Print Friendly
Publié dans A la une, Compétition, Course d'orientation | Laisser un commentaire

O’XURIT 2016 : première étape à Perpignan

Nous nous retrouvons pour cette première étape sur le parvis du Palais des Congrès de Perpignan.

Après avoir posé les 17 balises du parcours initiation dans le parc Bir Hakeim, je retrouve mes collègues pour le départ sur le circuit rouge.

Pierre me prépare la carte au format A3 et me donne le départ à une heure facile à retenir (il ne faut pas dépasser 90 minutes de course sous peine de pénalités).

Je décide d’aller chercher les balises les plus loin en commençant vers le nord est, car le début dans le parc jusqu’à la 11 permet de s’habituer à la carte.

La 31 ne pose pas de problème et je continue vers la 34. Pour ne pas suivre Jean-Claude du CCIO qui est devant, je fais un tour par le nord du quartier pour chercher la 34 en pensant que la distance serait identique. Hélas, je n’ai pas vu la clôture qui entoure le petit parc et je dois faire tout le tour pour trouver l’entrée puis la balise : quelques secondes de perdues !!!

Retour sur l’allée qui longe la grande route pour trouver la 36 puis toujours l’allée pour aller sur la 26 que je trouve facilement.

Puis je fais une longue course en suivant les avenues pour me rapprocher de la 31 . Je coupe par des ruelles et arrive au petit parc pour trouver la balise.

Je fais le tour des remparts et il commence à faire chaud à l’abri du vent et au soleil.

Après la 21, j’enchaîne sur la 16 où je fais attention dans les petites ruelles.Pour la 25, je lis bien la carte car la balise se trouve dans un recoin et il faut faire le tour des bâtiments. Puis traversée de la rivière pour aller à la 23. Il y a beaucoup de monde et en plus une manifestation !!

Arrivée au carrefour des ruelles pour la 23, je ne vois pas la balise et en effet elle est plus loin sur une fontaine sur la gauche. Ensuite course vers la 33 où la aussi il commence à avoir du monde sur les trottoirs. Traversée de l’esplanade puis j’attends sagement à un feu rouge pour passer la grande avenue puis à gauche dans des ruelles pour de nouveau traverser des larges routes et descendre dans le parc . Je croise Eric qui revient de la balise 32 visible de loin. Demi tour, pour refaire le trajet inverse, passer le grand carrefour et trouver la 28 devant le théâtre l’Archipel. Pas le temps d’admirer cette architecture , je traverse la Têt sur une passerelle où je double une jeune fille avec un grand chapeau. D’en haut il me semble difficile de descendre sur la droite, mais je vois un passage sur la gauche du pont. Je fais le tour repasse sous le pont et j’entends de grands cris : je vois la jeune fille qui saute en courant du muret en criant : mon chapeau ! mon chapeau : et en effet, il s’était envolé dans la rivière. Pas le temps de l’aider, car je cherche la dépression 35 dans le bosquet et il y a plein de creux et de trous. Mais je la trouve rapidement et repars sur le chemin qui borde la rivière.

Je remonte sur l’autre pont pour aller chercher la 24 : là il y a le Samu juste devant la balise qui descend du matériel ; je pense qu’un autre coureur s’est trouvé mal mais non ils rentrent dans la maison juste à coté de la balise.

Demi tour pour traverser l’avenue et le grand pont, puis un petit parking et trouver la 27. Ensuite course à travers les carrefours et la place pour la 18 puis tour du Castillet où je tombe sur une foule de gens en train de boire des bières et de chanter : semblent être des supporters de rugby anglais. Maintenant par les petites ruelles du cœur de Perpignan, j’enchaîne les balises 17, 14 et 15.

Retour sur la balise 22 puis sur la 13 : je vois pas trop bien les entrées de cette place, mais j’arrive du bon coté. Après la balise je cherche une autre sortie mais non il faut revenir en arrière.

Ensuite je parts chercher la 12, je monte une petite ruelle mais en regardant la carte je m’aperçois que des zones sont en rouge, intraversables, donc je reviens en arrière pour faire le tour du pâté de maison , remonter l’autre rue pour trouver facilement la balise. Je descends par de grands escaliers pour revenir par le parc. Je contrôle si j’ai fait toutes les balises et non il me manque la 38 dans une petite ruelle de l’autre coté du parc.

Je traverse donc tout le parc pour chercher la balise tout au fond d’une petite ruelle et pas très visible car posée par terre. Et maintenant retour vers l’arrivée sur l’esplanade du Palais des Congrès avec le vent de face. Je suis content d’avoir réussi à faire toutes les balises dans le temps imparti.

Voir les résultats sur la page O’xurit 2016

Vincent.

IMG_20160516_0003

IMG_20160516_0004

Print Friendly
Publié dans A la une, Compétition, Course d'orientation | Laisser un commentaire

Championnat de France des Clubs 2016

Pour la première fois, le club COTE66 a participé aux CFC près de Vaison La Romaine. Il s’agit d’une compétition de CO en relais à laquelle  6 membres ont participé. Le club a terminé à la centième place de la division 4 : donc bravo à Karine, Aurore, Fabien, Pierre, Christian et Jacques.

Lors de ces journées, les organisateurs avaient programmé un Show’O  dont voici le compte rendu par Vincent Jules  :

« Imaginez un terrain qui, sur une carte classique au 1/10 000, ferait à peu près 1/4 de timbre-poste mais avec 100 fois plus d’éléments, et une densité de balises à rendre fous les abeilles et autres insectes butineurs (orienteurs compris).
Imaginez une course qui se finit en 10 minutes.

Imaginez des dizaines de balises en vue dans un rayon de 10 mètres et aucun numéro de poste

Imaginez une vague de 9 coureur qui part toutes les 30 secondes et des myriades de coureurs qui courent dans toutes les directions, le tout sous l’œil et les encouragements du public.

Imaginez des labyrinthes qui confirment l’adage de tout coureur d’orientation comme quoi la route la plus droite est rarement la meilleure. »

Je m’élance le premier sous l’œil amusé d’Aurore et de Karine. Mais quand je vois la carte j’ai quelques hésitations. Rapidement je prends le goût des labyrinthes où il faut se concentrer. Un petit tour dans la forêt s’invite et c’est plus dur, mais je m’amuse tellement que ça reste très bien. De même un obstacle qu’Aurore a hâte de faire est un labyrinthe qui passe sous une tente, le problème c’est qu’il y a 4 sorties sous cette petite tente comparé au nombre de passages possibles. Et on va dire que je ne suis pas sorti du bon côté au premier coup. A part ça j’ai battu Karine et Aurore sur le nombre de fautes : une sur les trois manches pour moi contre 2 pour Karine, et Aurore un peu plus.

Photo du parcours :

 

20160506_113424

Photos du relais :

20160508_105115

20160508_10421020160508_084629

 

Print Friendly
Publié dans A la une, Compétition, Course d'orientation | Laisser un commentaire

Compte rendu de raids

Le mois de mai a débuté et je suis rentré de plein pied dans la période des compétitions. Si le raid du Haut languedoc était une mise en bouche, je suis passé au plat de résistance avec l’Albératrail.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce trail, je vous invite à aller jeter un coup d’œil  sur le profil. Nous étions 2 téméraires, 2 courageux ou tout simplement 2 fêlés à nous présenter au départ.

Ce trail est une alternance de montées et de descentes ou la notion de plat a été bannie.

C’est donc avec Nicolas D que l’on s’est présenté au départ avec chacun nos objectifs en tête.

Raconter la course se résume à parler de gestion, il faut réussir à maintenir un rythme qui correspond à notre niveau sans pousser trop la machine sous peine de le payer cher lors de la prochaine montée

Au final, le bilan est positif, Nicolas a réalisé un super temps, de mon côté l’objectif est aussi atteint. En fait avec Nicolas on est bon quand il n’y a pas d’orientation.

 

L’Albératrail encore dans les jambes je suis allé du côté de Lézignan pour le raid ORE. Nous étions 2 équipes engagées sur le parcours long.

Pour ma part je faisais équipe avec Diego alors que Jérôme V avait changé de partenaire et faisait équipe avec Vincent de Tarbes (Il faudra lui faire signer une licence à celui là).

Je passerai rapidement sur cette course car je suis passé complètement à côté de la CO. Pas pour trouver les balises mais pour le choix de l’itinéraire. Au final une 10ème place  loin derrière les premiers mais encore devant Jérôme (il va encore changer de partenaire).

Il va bien sur évoquer des ennuis mécaniques, des problèmes de matériel, alors je lui donne rendez vous à Agde pour le prochain Raid.

 

Didier L

Print Friendly
Publié dans A la une, Compétition | Laisser un commentaire

Course au château de Requesens le 1er Mai 2016

Nous étions 4 jeunes et beaux membres (moyenne d’age : 64 ans !!) du club à participer à cette course organisée de l’autre coté de la frontière.

Il faisait 4° et un vent terrible quand Pierre nous a débarqué de son 4*4 sur le parking en dessous du superbe château de Requesens.

Nous partons sur le même circuit mais chacun à 10 minutes d’intervalle. Pour la première, je prends doucement sur un sentier pour tourner à gauche en descendant le long du petit ruisseau.

Je pars sur la 2 en réfléchissant au long parcours vers la 3 . Je réagis assez vite que je dois faire d’abord la 2. Je traverse de nouveau le petit sentier puis je trouve le gros rocher qui me guide vers la balise. Et maintenant le long parcours vers la 3 : pas évident car les chemins possibles s’éloignent  beaucoup. Je descends vers le ruisseau pour prendre le passage entre les falaises, remonte de l’autre coté pour suivre à gauche le grand chemin qui monte. Puis je coupe à droite les virages pour suivre un petit sentier qui se perd à flanc de colline. Suit une zone semi ouverte  qui me permet d’arriver à un petit ruisseau que je traverse pour arriver à une zone rocheuse . Je monte la pente assez raide puis cours sur le flanc dans une zone assez dégagée. Je monte sur la crête et descend de l’autre coté pour chercher la falaise sur la droite. J’en trouve une mais pas de balise !! Je lis mal la carte et voit des coureurs plus haut. Je remonte donc pour trouver une balise mais c’est pas la nôtre !!  Je relis la carte et je redescends vers le ruisseau. Je rencontre Jean-Claude du CCIO qui cherche justement la balise que je viens de trouver. Cela me permet de bien me resituer et je trouve rapidement la balise bien plus bas que je ne pensais.

Je traverse le ruisseau pour remonter par un petit sentier qui me même à la 4 sans problème. Je rejoint le grand chemin que je suis et quand je vois la colline, je la contourne en comptant mes doubles pas : pile poil sur la balise . Puis à la boussole cap sur la 6, j’arrive sur le groupe de rochers et cherche la balise : elle n’est pas là !! coup d’œil sur la définition : c’est une clairière et qui se trouve en contrebas : tant pis pour moi j’ai perdu une minute bêtement.

A la boussole, je repars vers la 7 que je trouve rapidement (certains de mes collègues vont se faire entrainer par la pente et atterrir sur le chemin sur l’autre versant !!!).En courant, je traverse un taillis et sent une douleur à la main : j’ai une longue estafilade et le sang coule à flot sur ma main.

Pour la 8 , j’hésite à couper car la zone au fond du vallon me parait complexe à traverser. Je fais le tour en suivant le chemin puis remonte sur la 8 en suivant une clôture : en plein sur une falaise que je dois contourner pour trouver le chemin en contrebas et la balise.

Le chemin monte vers la 9 et la fatigue se fait sentir. Je quitte le chemin trop tôt vers la zone de rochers et trouve une balise qui n’est pas la mienne. Je contourne la masse de rochers en descendant et trouve la balise bien cachée entre les rochers.

Pour la 10, je descends trop bas sur le petit sentier et je dois remonter. Il faut trouver un arbre au milieu de la foret et bien sûr la balise est de l’autre coté du tronc : pas facile à voir !!

Course finale vers l’arrivée.  Je vais vider ma puce et demande la pharmacie pour me soigner. Mais les organisateurs me désigne l’ambulance de la Croix Rouge ou je suis très bien nettoyé et soigné : merci à eux.

Je termine 2ième du circuit à 4 minutes du premier (certainement un plus jeune que moi !!).

Vincent

vincentrequesens 

Print Friendly
Publié dans A la une, Compétition, Course d'orientation | Laisser un commentaire